Norwood Classification

La perte des cheveux chez l’homme est reprise sous différents noms notamment L’alopécie androgéno-génétique (AAG) et la calvitie. Les hommes souffrent de perte de cheveux principalement dû à des changements hormonaux mais également pour d’autres raisons. Un homme souffrant d’alopécie androgène a une prédisposition génétique à ce type de réaction. Le fait que la perte de cheveux ou la calvitie proviennent du côté maternel est un mythe car en fait l’information génétique de la perte des cheveux peut provenir des deux parents qui sera ensuite transmise à la progéniture.

  • Before-Medikemos
    After-Medikemos
    BeforeMedikemosAfter
  • Before-Medikemos
    After-Medikemos
    BeforeMedikemosAfter
  • Before-Medikemos
    After-Medikemos
    BeforeMedikemosAfter

La chute de cheveux

L’alopécie androgéno-génétique chez l’homme est caractérisée par la miniaturisation du cheveu sur le cuir chevelu, le cheveu devient de plus en plus fin avec le temps.

Le cheveu pousse par cycles et un cycle complet peut prendre 3 à 5 ans. Les cycles de pousse des cheveux se déroulent comme suit :

Cheveux anagènes – cheveux catagènes – cheveux télogènes

anagen-catagen-telogen

Phase Anagène

Il s’agit de la phase la plus longue de la pousse du cheveu, parfois définie comme le cycle « actif » de la pousse des cheveux. Cette phase dure 2 à 4 ans chez l’homme et elle correspond à la phase de croissance du cheveu. Vitesse moyenne : 0,35 à 0,45 mm par jour.
Une fois que cette phase est finie le follicule entre dans la phase catagène.

Phase Catagène

La phase catagène de la pousse des cheveux dure 3 semaines. Il s’agit de la phase du cycle de croissance capillaire dans laquelle la racine du cheveu, plus communément appelée « bulbe » rétrécit et se détache de l’alimentation en sang du cuir chevelu. Le follicule n’est pas « mort » mais se « repose » et se prépare à entrer dans la phase télogène.

Phase Télogène

La phase télogène de la pousse des cheveux est la phase du cycle qui peut éventuellement susciter des inquiétudes chez beaucoup de personnes. Quand le cheveu passe de la phase catagène à la phase télogène le follicule libère la tige capillaire et le cheveu tombe du cuir chevelu. C’est ce qui est arrivé lorsque vous voyez vos cheveux sur votre oreiller à votre réveil ou dans votre lavabo ou votre douche. Ces cheveux qui sont entrés dans la phase télogène, aussi connue comme la phase « repos ». Nous préférons utiliser le terme « recharge » pour cette phase car le follicule se régénère et se rattache à l’alimentation du sang du cuir chevelu et forme une nouvelle tige capillaire qui repousse pendant 2 à 4 ans. De manière générale la moyenne d’une tête humaine est constituée d’environ 10 à 15% de cheveux étant dans la phase télogène, entre 100 et 200 cheveux tombent par jour. C’est tout à fait normal, il n’y a donc aucune raison d’être inquiet à propos de la chute des cheveux.

Beaucoup d’experts en restauration capillaire conviennent que lorsque vous réalisez que votre cheveu est en train de s’affiner vous avez déjà perdu approximativement 50% du cheveu de la zone visible qui est affectée. 50% ! Comment est-ce possible ? nos cheveux ne tiennent pas droit comme des arbres, il nous est donc difficile de se rendre compte de la longueur réelle de nos cheveux. Cependant il y a quelques indicateurs qui vous permettent de voir que votre cheveu s’affine plus qu’il devrait.

A l’âge adulte, vous avez une idée de la manière dont vos cheveux se comportent. Il y a certains jours où vous avez l’impression que vos cheveux sont plats, plus qu’habituellement, c’est que vous êtes en train de subir une chute de cheveux.

Est-ce que cela signifie vous perdez vos cheveux ? Pas nécessairement ou pas encore mais cela pourrait être le cas.

Rappelez-vous que la chute normale des cheveux est de 10 à 15% du cuir chevelu sont dans la phase télogène. Lorsque vous expérimentez une alopécie androgéno-génétique le pourcentage est bien plus élevé. De plus, nous pouvons subir une miniaturisation de nos cheveux anagènes.

Une simple évaluation de vos cheveux par un professionnel peut vous apprendre à déterminer une miniaturisation du follicule. Elle peut également être effectuée par un médecin spécialisé en perte de cheveux et transplantation capillaire ou encore un dermatologue.
À l’aide de microscopes spéciaux, une image peut être projetée et vous permettre de bien visualiser et calculer cette miniaturisation.

L’alopécie androgéno-génétique est causée spécifiquement par une hormone appelée dihydrotestostérone (DHT). Cette hormone s’attache au niveau cellulaire au bulbe du follicule et affecte la nutrition de celui-ci. La phase anagène de la croissance capillaire est réduite pour la tige capillaire ne puisse pas pousser et arriver à sa maturation finale. Vous le verrez lorsque vous constater que vos cheveux ne poussent plus de la même manière qu’habituellement.

La repousse

Le rapport entre les follicules en phase anagène et ceux en phase télogène (A/T) est un rapport constant qui est une moyenne supérieure à 5, permettant ainsi un équilibre sans apparition d’alopécie. C’est ainsi que lorsqu’il y a eu greffe capillaire, la repousse se fait en respectant le cycle naturel du cheveu et ce processus se réalisera plutôt de la manière suivante :

Au 3ème mois post-operatoire :
Dans la majorité des cas, la repousse atteint approximativement 30% de la repousse maximale.
Il s’agit bien sûr de la repousse en terme de quantité de greffons et non en terme de taille des greffons. Par exemple sur 1000 greffons transplantés, on aura à 3 mois environ 300 greffons qui auront repoussé.

Au 6ème mois post-opératoire :
On atteint approximativement 50 % de la repousse totale.

Au 9ème mois post-opératoire :
On atteint approximativement 70 à 75% de la repousse totale.

Au 12ème mois post-opératoire :
On atteint le maximum de la repousse.

Il faut cependant préciser que pour les cas de réparation et de BHT, la repousse est plus lente. Il est donc convenable de patienter près de 18 mois.