FUT (STRIP/Technique de la bandelette)

En règle générale, l’intervention débute tôt le matin et se termine tard dans l’après midi, voire en soirée. Pour les patients venant de l’étranger, il est souhaitable d’être présent la veille de l’intervention afin d’être frais et reposé le jour de celle-ci.

La surface de la bandelette est rasée. Contrairement à la pratique courante, les zones adjacentes ne le sont pas.

Cependant l’avantage est indéniable : la suture est immédiatement invisible car noyée dans une zone chevelue.

Une anesthésie locale est injectée.

Après extraction de la bandelette du cuir chevelu, la suture est réalisée en utilisant un fil résorbable pour la partie profonde de la plaie afin de réduire la tension sous-cutanée ; du fil non résorbable servira pour la fermeture superficielle. Tout cela, après avoir procédé à la « tricophytic closure » , technique qui permet de réduire l’apparence de la cicatrice en permettant la repousse des cheveux dans la cicatrice.

Le fil devra alors être retiré une dizaine de jours plus tard.

Pendant ce moment, au microscope, la bandelette de peau prélevée est découpée en fines lamelles appelées  » slivers  » qui seront secondairement découpées afin d’individualiser les unités folliculaires. Ces dernières seront alors réimplantées pour recréer le design souhaité au niveau de la zone receveuse.

Les unités folliculaires sont par définition des groupes de cheveux contenant un, deux, trois ou quatre cheveux. De manière exceptionnelle et rare, on trouvera naturellement des unités folliculaires à 5 cheveux.

Ensuite, des incisions sont réparties sur l’ensemble de la zone receveuse selon une densité pré-définie. En fin de matinée ou en début d’après-midi, la réimplantation des greffes débute.

Nous vous déconseillons vivement de conduire le soir de l’intervention. Par conséquent, il vous faudra prévoir un autre moyen de transport.

Il est indispensable de se présenter le lendemain de l’intervention afin de vérifier le bon état de la greffe.

Avantages FUT

  • Permet de prélever plus de greffons (4000 à 5000 Ufs) par jour, par rapport à une FUE où le prélèvement est moindre.
  • Coût moins élevé par rapport à une FUE.

Désavantages

  • Cicatrices, respect des consignes.
  • Douleur après l’intervention.
  • Perte de sensibilité (peut durer jusqu’à 12 mois).
  • Hypersensibilité (peut durer jusqu’à 12 mois).
Instructions post-opératoire FUT