La création d’une nouvelle ligne frontale est tout d’abord fonction de l’attente du patient puis aussi du talent artistique du médecin. Cependant, une ligne frontale présente naturellement cinq caractéristiques importantes observées dans la majorité des cas :

  1. Le bord antérieur de la ligne frontale est irrégulier.
  2. La densité est irrégulière.
  3. Les cheveux les plus fins sont les plus antérieurs avec une gradation progressive vers des cheveux plus épais en arrière.
  4. La présence de cheveux très fins clairsemés de manière aléatoire, irrégulière et isolés en avant de la ligne frontale.
  5. Le changement de directions et des angles des cheveux.

Ces cinq caractéristiques doivent être respectées lorsque l’on veut « donner » un aspect naturel à une ligne frontale.

Un autre aspect, tout aussi important, est la limite à laquelle est placée la ligne frontale. Cette limite sera différente entre l’homme et la femme et variera également en fonction de l’âge du patient.

Chez l’homme, dans la majorité, la ligne frontale est à une hauteur variant entre 7,5 et 9 cm des arcades sourcillières. Les golfes (angles reliant la ligne frontale aux tempes) sont souvent placés entre 9 et 10 cm des angles externes de l’oeil.

Les conservateurs essaieront de respecter cette règle contrairement à ceux, plus agressifs, qui oseront placer cette ligne frontale à moins de 7 cm des arcades sourcillières. Cet aspect dépendra aussi des attentes du patient, de sa ligne frontale naturelle mais aussi du potentiel de la zone donneuse de chaque patient. En effet, le fait d’abaisser la ligne frontale demandera plus de greffons pour la couverture d’une surface plus élargie.

Galerie videos