Le traitement médicamenteux de l’AAG (Alopécie AndroGénétique)

Pour juger de l’efficacité de ces traitements, le patient doit réaliser des photos en début de traitement, à 3 mois, à 6 mois, à 9 mois et à 12 mois.
En 2009, deux molécules ont prouvé leur efficacité sur l’alopécie.

Minoxidil

Trouvé sous forme de solution en préparation magistrale auprès du pharmacien (nécessité d’une prescription médicale) ou sous forme de mousse (« foam » trouvé sur le marché américain), Il sera utilisé à une concentration de 2%, essentiellement pour la femme ou à une concentration de 5% pour l’homme.
Il faut l’appliquer localement deux fois par jour.
Son effet : ralentir la chute du cheveu en lui donnant du volume donc une meilleure résistance et une durée de vie plus longue.
Son efficacité est avérée au niveau du vertex (tonsure).
L’effet souhaité et attendu lors de l’usage assidû et régulier du minoxidil ne peut être évalué qu’à partir du 7ème mois! S’il n’y pas d’amélioration malgré tout, il est alors convenable d’arrêter ce traitement.

Minoxidil est le seul traitement qui peut être prescrit pour les femmes car les effets secondaires avec le finasteride (l’autre traitement approuvé) sont trop agressifs et sont considérés comme dangereux.

Finasteride

La finasteride est le seul traitement par voie orale approuvé pour combattre la perte des cheveux. Il semblerait être plus efficace que le Minoxidil compte tenu de son taux de réussite qui est de 67%.

La finastéride a été originellement créée pour combattre l’HBP (l’Hypertrophie Bénigne de la Prostate), un état causé par la DiHydroTestostérone qui élargit la prostate chez l’ homme à partir d’un certain âge. La finastéride aide efficacement à prévenir la formation de DHT. 

 

Chaque patient étant unique, veuillez suivre les recommandations pré et post opératoire que le docteur Lupanzula vous fournira.